Nous poursuivons notre exploration des villes impériales de l’état indien du Rajasthan en nous arrêtant cette fois à Jodhpur, surnommée la ville bleue mais aussi la ville du soleil. Nous, on l’appelle la capitale du « flânage ». Vous allez très vite comprendre pourquoi.

Après un séjour à Jaisalmer ponctué par un safari à dos de chameaux dans le désert du Thar, il est temps de quitter la ville dorée en direction de la ville bleue, Jodhpur. Cette fois, on casse la tirelire et on se paie des billets de train en seconde classe. Pas question de revivre la même expérience horrible en classe « sleeper » (qui correspond à la 6ème classe sur 7 au total. Le récit bientôt). Tout ce que je peux vous dire pour le moment, c’est que les sous en plus en valait largement le coup.

À notre arrivée à Jodhpur, nous embarquons dans un tuk tuk qui se faufile de si tôt dans le labyrinthe de ruelles étroites médiévales qui constituent la vieille ville. Aux petites heures du matin, l’activité bât son plein. En slalomant entre les vaches, les bouses de vaches, les vélos, les échoppes mobiles, les enfants, les marchants, les mendiants, nous avons déjà un premier aperçu du pouls du vieux Jodhpur tout peint de bleu. Le bleu indiquait jadis que les maisons appartenaient à des membres de la caste noble des brahmanes. Aujourd’hui, le bleu offre surtout l’avantage de protéger de la chaleur et de repousser les moustiques. En tout cas, c’est très photogénique.

Habiter un Haveli d’héritage

Cette fois, nous avons décidés de loger dans un « Haveli » reconverti en maison d’hôte. Les Havelis au Rajasthan sont des maisons de maître, somptueuses et vastes, construites autour de cours intérieures, similaire à l’architecture des Ryads marocains. Nous sommes agréablement surpris lorsque nous apprenons que notre chez nous pour les prochains jours, le Singhvi Haveli est un Haveli d’héritage âgé de plus de 500 ans, ce qui lui confère le titre du Haveli le plus ancien de toute la ville. La maison est un cadeau d’un grand Maharaja de Jodhpur offert à l’arrière arrière grand père de la famille Singhvi pour ses bons et loyaux services au sein de l’armée. La jeune relève a su préserver ce patrimoine familiale et le transformer en véritable havre de paix pour accueillir des visiteurs de partout dans le monde.

india-jodhpur-00537
india-jodhpur-00539
india-jodhpur-00540
india-jodhpur-00547
india-jodhpur-00650
india-jodhpur-00562
india-jodhpur-00581
india-jodhpur-00685

La « guesthouse » est située au coeur de la vieille vie qui est blottie au pied d’une forteresse d’une majesté sans égale, sans doute l’une des plus belles et des plus imposantes de l’Inde. Je m’approprie tout de suite la terrasse qui jouit d’une vue 360 imprenable sur les toits bleus du vieux Jodhpur et le majestueux fort de Mehrangarh qui domine le paysage du haut de sa colline. C’est vraiment splendide !

india-jodhpur-00663
india-jodhpur-00661

Arpenter les ruelles et les souks de Jodhpur

Jodhpur ne se visite pas, elle se vît. La meilleure façon de ressentir son énergie est de se laisser perdre à travers ses ruelles sinueuses, se heurter à ses culs de sac, rebrousser chemin, demander les directions aux résidents, se reperdre, se retrouver au bazar et acheter quelque chose d’inutile à quelqu’un qui nous a eu à l’usure, monter les marches, se retrouver nez à nez avec un boeuf pas content, rebrousser chemin, jouer avec des gamins, redescendre les marches, goûter à une spécialité locale de rue, reconnaître un point de repère et finalement retrouver son chemin.

india-jodhpur-00617
india-jodhpur-01112
india-jodhpur-00621
india-jodhpur-00623
india-jodhpur-00698

Les habitants de la vieille ville sont souvent assis seuls ou regroupés devant chez eux au pas de leurs portes grandes ouvertes, pendant qu’ils vaquent à leurs occupations quotidiennes, la cuisine, la lessive, ou à leurs passe-temps favoris, le jeu de cartes, le Z’yeuxtage et le commérage. Toute la vie se passe à l’extérieur, et juste en flânant dans les rues, nous sommes invités à jouer aux voyeurs alors qu’on a cette perpective unique sur la vie intime des habitants de Jodhpur.

india-jodhpur-00693
india-jodhpur-00697
 
india-jodhpur-00703

Déambuler dans les remparts du majestueux fort de Mehrangarh

Cette forteresse taillée dans la roche, érigée en 1459 par Jodha, et surplombant la ville de Jodhpur du haut de ses 120 mètres, et entourée de remparts de plus de 30 mètres, est l’une des plus majestueuse de l’Inde. Les intérieurs comportent différents palais : le palais des fleurs, des miroirs, des perles…, ainsi que de nombreuses cours et salles dont une partie a été transformée en musée, abritant une riche collection d’objets traditionnels (palanquins, howdah, instruments de musique, peintures, manuscrits, coiffes, sabres, étoffes…). Il est, aujourd’hui, propriété des descendants du maharaja de Jodhpur.

india-jodhpur-mehrangarh-fort-00800

Errer autour du temple de Jaswant Thada

A un kilomètre du fort de Mehrangarh, se trouve le Jaswant Thada, un temple de marbre blanc dédié au maharaja Jaswant Singh II construit en 1899. L’intérieur est décoré par des portraits de chefs Rathor datant du XIII° siècle. Le temple est entouré par d’autres cénotaphes. Un petit lac et un très beau jardin complètent l’ensemble et en font un lieu calme et paisible.

india-jodhpur-00709
india-jodhpur-00717
india-jodhpur-3

Comment se lasser d’une vue pareille ? Nous passons notre dernière soirée sur la terrasse du Singhvi Haveli, sans aucun doute la plus belle vue de la ville. Le lendemain, nous poursuivons ainsi notre tournée du Rajasthan, direction Udaipur, la romantique.

india-jodhpur-mehrangarh-fort-01162